Les premières confidences d'Enzo Scifo: "Wilmots et moi, on a la même vision des choses"

Aller en bas

Les premières confidences d'Enzo Scifo: "Wilmots et moi, on a la même vision des choses" Empty Les premières confidences d'Enzo Scifo: "Wilmots et moi, on a la même vision des choses"

Message par david le rouche le Mer 5 Aoû - 7:26

Après quasiment deux ans en stand by, Enzo Scifo reprend du service chez nos Espoirs. Entretien exclusif.
Cette fois, c’est officiel ; Enzo Scifo fait désormais partie de la garde rapprochée de Marc Wilmots.
Un engagement au sein de la Fédération qui, depuis belle lurette, était devenu un secret de polichinelle, mais le Louviérois ne voulait en aucun cas commenter sa nomination à la tête des Espoirs tant qu’il n’avait pas apposé sa signature au bas d’un contrat le liant à son nouvel employeur jusqu’en 2017.
Que l’un de nos plus grands talents de tous les temps puisse mettre enfin le pied à l’étrier tricolore tout en apportant le poids considérable de son expérience aux nouvelles générations, voilà qui tombait sous le sens mais cet embrigadement ne s’est pas opéré du jour au lendemain.
En exclusivité pour la DH, Enzo nous a raconté les différents épisodes ayant précédé son engagement. "Voici un an environ, je me trouvais sur une terrasse en vacances lorsque Marc Wilmots m’a contacté. Dans un premier temps, j’ai pensé qu’il m’appelait pour obtenir un renseignement quelconque mais il est allé directement droit au but en me demandant si je voulais intégrer son staff. Sa démarche a suscité chez moi un double sentiment de surprise et de contentement car j’étais à mille lieues d’imaginer qu’il solliciterait un jour mes services. Inutile de vous préciser que je me suis senti très honoré tout en sachant qu’à ce moment-là, il ne s’agissait jamais qu’une simple prise de température. Je me souviens lui avoir dit que cette proposition était susceptible de m’intéresser. Nous avons alors convenu d’aller plus avant dans cette perspective de travailler un jour ensemble."
Il s’ensuivit plusieurs échanges de vue, par voie téléphonique essentiellement, et Marc Wilmots en profita pour évoquer déjà la possibilité de faire d’Enzo le mentor des U17 et des U18. L’affaire était emmanchée et les deux hommes eurent ensuite l’occasion d’en discuter à table mais aussi le 21 janvier dernier à Genk, à l’occasion d’un match amical de nos U19 face à l’Italie.
Peu importe l’équipe dont il allait avoir la charge, Enzo fut séduit par le discours tenu par son ancien partenaire chez les Diables : "Marc m’a exposé ses lignes directrices et sa vision des choses étant proche de la mienne, mon envie de faire partie de son équipe est allée grandissante."
Walem ayant entre-temps décidé de rendre son tablier chez les Espoirs, Scifo s’est naturellement vu proposer le poste laissé vacant par l’Écaussinnois : "Je tiens à préciser que je n’ai pas dit oui dans l’optique de prendre la place de Johan. L’idée de pouvoir collaborer avec Marc suffisait déjà amplement à mon bonheur", nous confie encore Enzo, davantage préoccupé par la réussite sportive de son nouveau challenge : "Vous me connaissez assez. L’aspect financier n’était pas le plus important dans les négociations mais bien le fait de me retrouver dans une philosophie de travail."
Et la polémique de sa maîtrise du néerlandais? Le nouvel entraîneur des Espoirs préfère parler football. Et il a bien raison...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Wilmots ? Les gens le connaissent mal"

Rares auront été les T1 fédéraux à avoir fait l’unanimité autour de leur petite personne. Marc Wilmots n’échappe pas à la règle mais ce dernier n’en a cure.
"Le principal, c’est qu’il sait où il veut aller", souligne Enzo qui, au travers de toutes ses réunions avec le Taureau de Dongelberg, n’a eu qu’à se louer du discours tenu et des arguments avancés pour le persuader de rejoindre son staff : "Avec lui, la concertation et la confrontation des idées sont réelles. Grâce à cela, il est possible d’avancer. Même du temps où nous étions coéquipiers, il y a toujours eu un dialogue constructif entre nous. La ligne de conduite qu’il s’est tracée me plaît énormément; c’est ce qui a influencé ma décision de rejoindre ses rangs. Ne le connaissant pas bien, les gens ont tendance à parfois mal le juger mais ils se trompent. C’est du moins mon sentiment…"

"Faire de ces talents des valeurs sûres pour l’équipe A"

Scifo n’a pas attendu de parapher son contrat d’embauche à l’Union belge pour s’immerger dans le cadre de travail inédit qui va être le sien. Inédit ? Pas tout à fait car concernant son staff, il ne part pas vraiment dans l’inconnu vu qu’il a joué jadis avec Filip De Wilde, l’entraîneur des gardiens. Quant aux compétences de son futur bras droit, Jean-François Remy, elles ne sont plus à démontrer.
C’est avec ce staff que l’ancien Diable devra remplir une mission claire : conduire la Belgique à l’Euro 2017 Espoirs, qui se déroulera en Pologne. "Amener tout ce beau monde à son meilleur niveau pour pouvoir répondre présent à chaque jour J , c’est un challenge très motivant comme celui qui va consister à faire de ces talents naissants des valeurs sûres pour l’équipe A", souligne Enzo Scifo.
Il ne désire certainement pas non plus attirer trop d’attention sur sa personne : "Attention, je ne débarque pas ici avec l’intention de tout révolutionner. Je suggérerai peut-être quelques changements mais uniquement dans le but d’améliorer le rendement du groupe."
Première échéance : le 4 septembre prochain avec un déplacement en Lettonie.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"J’ai dit non aux Émirats"

Enzo en a malheureusement pris l’habitude : à chaque fois qu’il entame un nouveau mandat ressurgissent les a priori et les doutes dont il est régulièrement gratifié. Il a hâte de donner tort à ses détracteurs. "Je ne suis certainement pas le meilleur coach du monde mais pourquoi certains prennent-ils un malin plaisir à me dénigrer systématiquement ? Les mauvaises langues ne vont pas se gêner pour dire que j’ai accepté ce poste parce que je n’avais rien d’autre. À l’instar de certains consultants qui finiraient par vous persuader qu’ils en savent plus que vous. Rien de plus faux !"
Des offres, Scifo en a eues. Dont certaines très exotiques.
"Depuis mon départ contraint et forcé de Mons, j’ai reçu quelques propositions mais aucune ne correspondait vraiment à mes aspirations. J’aurais pu aller exercer mon métier aux Émirats, ce qui aurait constitué une expérience supplémentaire, un peu comme Arsène Wenger qui, après Monaco, n’avait pas hésité à s’exporter au Japon. Mais j’ai estimé que toutes les conditions n’étaient pas réunies pour me lancer dans une telle aventure."
Dans le cas de figure qui l’occupe dorénavant, Enzo est intimement persuadé qu’il peut confondre ses détracteurs.
"Je suis tellement impatient de me mettre au boulot que je me suis déjà mis la pression, bien avant de faire passer mes messages et mes exigences auprès de mes joueurs. Je veux tout donner pour ce poste."
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"À Mons, j’ai fait trop de concessions"

Le 23 septembre 2013 restera à tout jamais un lundi maudit pour Enzo Scifo. Ce jour-là, il s’était vu démis de ses fonctions à l’Albert, portant seul le chapeau à la suite d’un début de campagne calamiteux (2 points sur 24) et au surlendemain d’une défaite de trop consentie au FC Malines (4-2). Ce soir-là, le président Leone nous avait pourtant avoué en quittant la tribune d’honneur que son T1 ne devait pas être considéré comme le principal responsable de cette descente aux enfers. On connait la suite et la fin de cette triste histoire. Enzo se confesse et va même jusqu’à faire son mea culpa : "Je me suis senti un peu responsable après coup car j’aurais dû me montrer plus ferme et ne pas faire des concessions à haut risque qui m’auront finalement porté préjudice. C’est une erreur que je ne ferai plus jamais !"
En cause, des transferts pas à la hauteur. "Leone s’est laissé influencer à un point que je ne soupçonnais pas", affirme Enzo qui n’est pas près d’oublier les larmes versées par Romain, le fils du président montois…
Le changement de mentor ne permettra pas aux Dragons de relever la tête : "Quand je suis parti, j’étais inquiet à juste titre. Jamais le club n’aurait pu se maintenir en D1. Tout le monde a payé les pots cassés de ces erreurs de gestion commises après le départ de Perbet, à commencer par moi. Les supporters ont aussi été les dindons de cette mauvaise farce. C’est d’autant plus navrant que je me sentais comme un poisson dans l’eau au Tondreau. J’étais un T1 heureux et intimement convaincu que ce club avait tout pour s’installer dans la durée au sein de l’élite. Je vais peut-être en surprendre plus d’un mais j’estime que mon bail à Mons a été plus une réussite qu’un échec. La fin ne s’est pas déroulée selon mes espérances mais je pense avoir bien exécuté ma mission jusqu’à ces concessions. À Charleroi et à Mouscron, ce furent aussi des expériences enrichissantes…"
david le rouche
david le rouche
Censuré titulaire
Censuré titulaire

Messages : 312
Points : 383
Date d'inscription : 27/10/2013
Age : 42
Localisation : Corbais

Revenir en haut Aller en bas

Les premières confidences d'Enzo Scifo: "Wilmots et moi, on a la même vision des choses" Empty Re: Les premières confidences d'Enzo Scifo: "Wilmots et moi, on a la même vision des choses"

Message par Brugeois le Mer 5 Aoû - 21:44

pas tres convaincu mais bon on verra ....

_______________________________________________________________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Brugeois
Censuré soulier d'or
Censuré soulier d'or

Messages : 1105
Points : 1136
Date d'inscription : 27/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Les premières confidences d'Enzo Scifo: "Wilmots et moi, on a la même vision des choses" Empty Re: Les premières confidences d'Enzo Scifo: "Wilmots et moi, on a la même vision des choses"

Message par Alfret le Mer 5 Aoû - 22:12

suis pas fan, mou comme caoch, et j'ai jamais vu une tactique bien définie de sa part, mais sans doute que Willy lui dira ce qu'il doit faire

Alfret
Censuré soulier d'or
Censuré soulier d'or

Messages : 1661
Points : 1739
Date d'inscription : 07/08/2014
Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Les premières confidences d'Enzo Scifo: "Wilmots et moi, on a la même vision des choses" Empty Re: Les premières confidences d'Enzo Scifo: "Wilmots et moi, on a la même vision des choses"

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum