Les Vertonghen, Defour et Mitrovic du futur

Aller en bas

Les Vertonghen, Defour et Mitrovic du futur Empty Les Vertonghen, Defour et Mitrovic du futur

Message par PhilVBT le Jeu 4 Déc - 19:29

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Matthys, Bastien et Leya Iseka ont fait leurs débuts chez les A mercredi en Coupe de Belgique. Faites connaissance avec ces jeunes talents anderlechtois.
Une mi-temps pour Hervé Matthys, un quart d’heure pour Aaron Leya Iseka et Samuel Bastien, tous les trois dix-huit ans : grâce à eux, la rencontre de Coupe de Belgique mercredi contre le RC Malines restera peut-être gravée dans les mémoires. Peut-être si les trois nouveaux gamins lancés par Besnik Hasi confirment les espoirs placés en eux depuis plusieurs années à Neerpede. Cela permettrait au coach d’avoir un défenseur, un médian et un attaquant en plus. D’éventuelles belles économies avant le prochain mercato…

Hervé Matthys : joue-la comme Vertonghen


Prononcez Matisse, il y tient. Le garçon est pourtant un Flandrien pur jus. Il était d’abord ailier gauche au Cercle Bruges (de 5 à 11 ans) avant d’être reconverti défenseur central au Club voisin jusqu’en 2012, moment choisi par Anderlecht pour l’attirer à Neerpede. "J’avais seize ans à l’époque", précise-t-il. "J’ai opté pour le Sporting pour sa politique en matière de jeunes. Grâce au programme Purple Talent , on est très bien suivi, notamment pour les études."
Il a d’ailleurs obtenu son diplôme secondaire l’été passé et a choisi de tout donner pendant deux ans pour le football. Un choix fait avec ses parents, grands supporters du… FC Bruges.
"La maison familiale se trouve à 500 mètres du stade", sourit-il. "Tous mes potes sont aussi supporters du Club, mais je fais ma carrière et ils respectent ça. C’était le meilleur choix pour espérer aller plus haut."
Très bon à l’interception et doté d’une bonne relance, Hervé Matthys est souvent comparé à Vertonghen. "Par le jeu mais par le physique. Il paraît qu’on se ressemble un peu."

Samuel Bastien : le Defour des Espoirs


Football de haut niveau et province de Namur ? Oui, c’est possible et c’est ce que Samuel Bastien compte bien prouver. Originaire de Fernelmont, le milieu de terrain est arrivé du Standard en 2012 après avoir aussi connu l’UR Namur. Lui qui était ailier droit à ses débuts est devenu petit à petit un médian moderne, celui sur lequel on peut compter pour conserver le ballon et accélérer le jeu quand c’est nécessaire.
Chez les U21, il a le rôle de Steven Defour. Et comme son aîné, il n’a pas de regret d’avoir quitté le Standard. "C’est Anderlecht qui m’offrait les meilleures possibilités de développement. Le Standard m’a même offert un contrat semi-professionnel quand j’avais quinze ans, mais je suis content de mon choix."
Très apprécié par Besnik Hasi et excellent en Youth League, Samuel Bastien sait que son heure viendra. "Le coach me parle beaucoup. Je prends patience car je sens qu’on croit en moi. Pourquoi ne pourrais-je pas réaliser ce que Youri Tielemans a fait ? Quand ce sera le moment, je serai prêt."

Aaron Leya Iseka : frère mais pas sosie de Batshuayi


Ils n’ont pas le même nom de famille, ils n’ont pas le même gabarit et même pas le même visage : Aaron Leya Iseka et Michy Batshuayi sont pourtant frères et très complices. Leur plus gros point commun, c’est le sens du but. Les deux attaquants ne vivent que pour ça.
"Quand je ne marque pas, je ne suis pas content de moi", explique Leya Iseka.
Cette saison lui donne heureusement le sourire. Treize buts en quatorze matches joués chez les Espoirs, dont cinq en Youth League, faisant de lui le co-meilleur buteur de la compétition.
"J’espère que je terminerai en tête de ce classement en fin de saison, même si je veux avant tout qu’on aille loin dans cette compétition."
Avant d’aborder la phase à élimination directe, il aura peut-être l’opportunité de se montrer encore un peu avec les A vu le départ de Cyriac à la Can. "Je l’espère évidemment, mais je suis patient. Je suis très content de mon évolution actuelle à Anderlecht."
Contrairement à Matthys et à Bastien repérés ailleurs, Leya Iseka est un pur produit de Neerpede où il a commencé chez les U8. Plus calme et plus discipliné chez les jeunes que son grand frère, non conservé par le Sporting durant son adolescence, il est aussi un autre style d’attaquant. Un peu moins rapide mais plus puissant. Il se rapproche plus d’un Mitrovic. Leya Iseka court cependant sans doute un peu plus vite malgré la maladie d’Osgood-Schlatter, une affection du genou, qui a perturbé une partie de sa formation.

_______________________________________________________________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
PhilVBT
PhilVBT
Censuré espoir
Censuré espoir

Messages : 61
Points : 94
Date d'inscription : 02/03/2014
Age : 39
Localisation : Philippeville

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum